Cinéclap, les toiles du lundi : “eau argenté”, 12 juin 2017 – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Cinéclap, les toiles du lundi : “eau argenté”, 12 juin 2017

CinéClap, dans le cadre des toiles du lundi, vous donnez rendez-vous, le 12 juin 2017 à  20h30, cinéma du Clermontois, pour la projection du film “eau argenté”.

EAU ARGENTÉE

  • Ossama Mohammed, Wiam Simav Bedrixan –
  • France, Syrie –
  • Documentaire, guerre – 2014 – 1h43

SYNOPSIS

En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. A Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie. De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre.

Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? »

Le film est l’histoire de ce partage. (Source : Allociné)

CHRONIQUE DE JACQUES MORICE POUR TÉLÉRAMA 

« (…) En la personne de Wiam Simav Bedirxan, [Ossama Mohammed] trouve un appui inespéré. Cette jeune femme, dont le prénom kurde signifie « eau argentée », est, elle, plongée au coeur du conflit, à Homs. Elle entre en contact avec lui. Un lien se crée, elle lui écrit, lui envoie ce qu’elle filme, au jour le jour, de sa ville assiégée : un enfant qui fleurit la tombe de son père avec un bouquet de coquelicots, des chats estropiés, dont les va-et-vient dans les rues désertes sont un encouragement à tenir. Fragments de poésie arrachés au réel, traces d’espoir et de larmes, sur fond de bâtiments éventrés. De confession solitaire, le film glisse alors vers la correspondance inédite en temps de guerre : un journal puissant à deux voix, harmonisé de manière très fine — entre les « cling » des mails reçus et le lamento envoûtant de la diva Noma Omran. Des milliers de kilomètres séparent Simav et Ossama, mais les rapproche leur amour d’un cinéma qui croit aux noces de la beauté et du combat politique. »

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]