Roger Martin Du Gard – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Roger Martin Du Gard

Roger Martin du Gard (1881-1958) écrivain, romancier, dramaturge, nouvelliste, diariste et épistolier français, prix Nobel de littérature de 1937, a vécu dans cette maison.

Berceau de sa famille maternelle, Roger, enfant, venait à Clermont, au moment des congés scolaires chez sa grand-mère maternelle Adèle Wimy, au N°1 de la rue Fernel. Ce lieu a tenu une place privilégiée dans ses souvenirs d’enfance, qu’il a d’ailleurs transposée dans ses œuvres : Noizemont-les-Vierges et Jean Barrois notamment.

Après la fin de la grande guerre, Roger Martin du Gard projette d’écrire un grand roman d’inspiration tolstoïenne. En quête d’un endroit tranquille, il repère à Clermont, théâtre privilégié de ses souvenirs d’enfance, en flânant sur la place de l’Hôtel de Ville, comme il nous le raconte dans ses “ Souvenirs ” : « une étroite bicoque – deux étages à deux fenêtres – coincée entre deux façades cossues ».  Il l’achète. De 1920 à 1923, il occupe cette maison et y écrit les quatre premiers volumes (sur les huit) des « Thilbault », l’une de ses œuvres phare.