Carnaval des possibles de l’Oise, 3e édition, dimanche 27 septembre 2020 – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Carnaval des possibles de l’Oise, 3e édition, dimanche 27 septembre 2020

Carnaval des possibles de l’Oise, 3e édition, dimanche 27 septembre 2020, 10h à 18h, base de loisirs St Leu d’Esserent.

La petite histoire du Carnaval commence il y a bien longtemps au coeur de quelques esprits engagés, concernés, éclairés et fédérateurs, qui ont un jour fait le rêve d’un monde meilleur.


La petite graine ainsi semée fait émerger le 1er Carnaval des possibles en 2018, une 1ère édition qui réunit près de 3000 personnes, fédère plus de 50 associations, des centaines de bénévoles, musiciens, artistes, citoyens de tous horizons, une vraie réussite.

La seconde édition est une évidence, et les forces vives se multiplient. Victime d’une météo désastreuse, le Carnaval 2019 est de fait moins visité, mais compte en revanche 62 associations et/ou organisations ainsi que cinq structures de l’économie sociale et solidaire. Le Carnaval reçoit une vraie reconnaissance de la part du public, de ses ‘‘artisans’’ ainsi que de ses partenaires.

Fort de ce nouvel ancrage, et face aux urgences climatiques, sociales, vitales qui se multiplient et s’amplifient, le Carnaval des possibles affirme plus que jamais sa présence en 2020 pour sa 3ème édition.

Le Carnaval se mue en association

Dans le souci d’une organisation plus autonome, plus formelle, et plus structurée, ‘‘Le Carnaval des possibles‘‘ s’est transformé en association le 20 janvier 2020 sous le nom de ‘‘Carnaval des possibles de l’Oise’’ et dont l’objet est énoncé ainsi :

L’association Carnaval des possibles de l’Oise (CDPO) a pour but l’organisation d’un événement, appelé Carnaval des Possibles de l’Oise, dont le but est de fédérer toutes les initiatives susceptibles de répondre à l’urgence climatique et sociale afin de promouvoir un monde plus juste, plus fraternel et plus durable. (…) Cet évènement est l’aboutissement et/ou le point de départ d’initiatives partagées par les associations, organisations et collectivités locales de l’Oise.

Ces initiatives se déroulent tout au long de l’année, sous des formes diverses (ateliers, fêtes, conférences, débats, interventions dans les écoles,…) sur tout le territoire de l’Oise.
L’association aura le souci de faire converger et faire connaître toutes les initiatives de transition dans l’Oise. L’idée est de montrer que d’autres alternatives dites « de transition » sont possibles : locomotion douce, permaculture, jardins partagés, conversion des terres agricoles vers le bio, AMAP et circuits courts, budgets participatifs, communes autonomes en énergie non carbonée, économie sociale et solidaire, préservation de l’environnement, alimentation bio dans les cantines, etc. Elle aura également la volonté de construire des partenariats avec toutes les collectivités locales engagées dans des processus de transitions écologiques, citoyens et démocratiques.(…)

(Statut complet consultables sur le site www.carnavaldespossibles.com)

Le constat de l’urgence

Face aux enjeux vitaux de pollution de l’air et des eaux, d’appauvrissement accéléré des sols, et de disparition d’espèces animales, face à l’accélération des effets
du dérèglement du climat, il est urgent d’agir collectivement et solidairement. Canicules, incendies dévastateurs, inondations meurtrières, effondrement de la biodiversité, montée des eaux : l’actualité offre chaque jour une cruelle piqûre de rappel à celles et ceux qui voudraient encore ignorer la gravité des événements. Ces catastrophes écologiques sont la conséquence de choix économiques à court terme qui génèrent des profits considérables accaparés par une infime minorité

et qui engendrent une augmentation des inégalités sociales en France et dans le monde. La crise des réfugiés en est une illustration frappante.
Nous débattrons des 150 propositions pour le climat et la justice sociale issues de la «Convention Citoyenne pour le Climat», si possible avec des citoyens y ayant participé afin de mieux comprendre la logique, la faisabilité et l’utilité de ces propositions.

Des alternatives simples

Le Carnaval des possibles invite chacune
et chacun à une réflexion et une prise de conscience sur les façons de vivre et d’en finir avec le fatalisme qui n’est peut-être qu’un manque de confiance ou un
sentiment d’impuissance.
Il existe des alternatives simples et souvent proches de chez nous, pour manger mieux, dépenser moins et réduire son bilan carbone… Le Carnaval des possibles aspire à faire connaître et grandir ce chemin vers un
monde plus juste, plus écolo et plus humain en rencontrant celles et ceux qui agissent au quotidien.

La création de synergie

Le Carnaval des possibles aide à créer des synergies entre les associations déjà très actives mais aussi entre les visiteurs et ces associations. Les rapprochements qui s’opèrent depuis 3 ans ont déjà vu naître des projets communs entre plusieurs d’entres elles.

CARNAVAL-DES-POSSIBLES-2020-PRÉSENTATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *