Journée mondiale de la santé mentale “santé mentale et discrimination”, samedi 10 octobre 2020 – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Journée mondiale de la santé mentale “santé mentale et discrimination”, samedi 10 octobre 2020

La journée mondiale de la santé mentale sur le thème de la “santé mentale et discrimination” aura lieu le samedi 10 octobre 2020, en lien avec l’édition 2020 des Semaines d’information sur la santé mentale du 10 au 25 octobre 2020.

La Journée mondiale de la santé mentale, célébrée chaque 10 octobre en lien avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), est l’occasn liion de sensibiliser l’opinion publiques aux questions de santé mentale et de mobiliser les énergies en faveur de la santé mentale.
 
Il faut dire que le constat ne porte pas à l’optimisme : rien que dans la Région européenne de l’OMS, on estime que 50% des personnes dépressives et 20% de celles atteintes de schizophrénie ne reçoivent aucun traitement médical spécifique.

Le cycle de la discrimination

L’iceberg des discriminations

La discrimination : un monde d’étiquettes


CME : lecture et jeux autour de la “santé mentale et discrimination”

Au cours des semaines d’informations sur la santé mentale qui se sont déroulées ce mois-ci, le Conseil Municipal Enfants de Clermont – CME – a souhaité intervenir auprès des structures du Mercredi Loisirs de la ville.

Sur le thème “santé mentale et discrimination”, ce mercredi 14 octobre, nos jeunes conseillers ont réalisé des séances de lecture et proposé des jeux sur le même sujet. Tenue vestimentaire oblige, tous les enfants qui se sont mobilisés pour cette action, ont porté des chaussettes différentes.


La journée mondiale de la santé mentale sur le thème de la “santé mentale et discrimination” aura lieu le samedi 10 octobre 2020.

La Journée mondiale de la santé mentale, célébrée chaque 10 octobre en lien avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), est l’occasion de sensibiliser l’opinion publiques aux questions de santé mentale et de mobiliser les énergies en faveur de la santé mentale.
 
Il faut dire que le constat ne porte pas à l’optimisme : rien que dans la Région européenne de l’OMS, on estime que 50% des personnes dépressives et 20% de celles atteintes de schizophrénie ne reçoivent aucun traitement médical spécifique.

Le cycle de la discrimination

L’iceberg des discriminations

La discrimination : un monde d’étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *