Chantier “fouilles et aménagements” au donjon de Clermont, juillet 2024 – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Chantier “fouilles et aménagements” au donjon de Clermont, juillet 2024

C’est par un point historique qu’a débuté le chantier “fouilles et aménagements” au donjon de Clermont le lundi 8 juillet 2024

Venus faire leur “pass permis” ou bien engagés via la mission locale, les 24 jeunes ont découvert, lors de cette première journée, l’histoire que renferment les murs de ce donjon. De la vraisemblable création au Xe siècle au bombardement de 1940, en passant par l’acquisition du bâtiment par la Princesse d’Harcourt en 1703 : aucun détail historique n’a été oublié. Un passage a d’ailleurs marqué les apprentis archéologues : celui de l’école de préservation pour jeunes filles. “Ne vous fiez pas à son nom”, prévient Martine Decaux, membre de la Société archéologique et historique de Clermont (SAHC), avant de détailler les terribles conditions dans lesquelles vivaient ces jeunes filles.

Le midi, l’association d’échanges culturels Sawa – Ensemble, a fourni, aux participants et aux élus, le repas composé de spécialités syriennes.

Le service départemental d’archéologie de l’Oise (SDAO) est intervenu dans l’après-midi pour expliquer aux jeunes le protocole à respecter lors des fouilles. La journée s’est achevée par un échange entre le groupe et l’artiste Alexis Kruc afin d’élaborer la création d’une sculpture à partir de certains objets et de ferrailles retrouvés dans l’ancienne école de préservation de jeunes filles. Après cette journée épuisante intellectuellement, les jeunes devront retrouver leurs forces et retrousser leurs manches pour le début des travaux prévu dès ce mardi !

 Article de Noam Belkhader – Un film d’Amos Bendel, deux jeunes du chantier


Introduction à l’archéologie, lundi 8 juillet 2024


L’histoire autour du Donjon


Fin de la 1ère journée, début de la 2è journée

Jour 2 au donjon : et c’est le top départ pour les 24 jeunes qui participent au chantier. Les premiers coups de pioche laissent place aux premières découvertes. Au chantier archéologique, principal lieu de fouilles, plusieurs objets ont été déterrés. Os, tiges en métal, morceaux de carrelage ou encore bouteilles en verre formaient l’amas de gravats provoqué par le bombardement de 1940. Un coquetier et des pots de confiture ont même été découverts, de quoi laisser nos jeunes conjecturer sur l’endroit qui se tenait jadis sous leurs pieds : “peut-être que c’est le réfectoire de l’ancienne école de préservation”, supposent-ils.

Du côté des autres sites, aussi, les travaux avancent bien. L’issue de secours prévue pour les Celebration Summer Days devrait être achevée demain – sauf contretemps causés par la découverte d’autres grosses dalles en béton… L’équipe qui s’occupe de la bassine a commencé à la vider de tous les déchets qui s’y trouvent et les 4 spécialistes du désherbage ont quasiment fini de nettoyer les façades à l’entrée du donjon. Affaire à suivre pour nos jeunes donc… même si tous sont déjà satisfaits de l’avancé rapide des travaux.


Retour sur la 3e journée

Jour 3 au donjon : “Pour le troisième jour de notre chantier nous avons pu profiter pour la première fois d’une météo clémente, ce qui n’a fait qu’accentuer la bonne humeur et la cohésion de notre groupe.

Du côté des fouilles, les trouvailles ont été conséquentes, 4 poutres en fer, l’armature d’un lit et surtout un poêle à charbon entier très bien conservé. Le passage de l’archéologue a même pu nous éclairer sur cette trouvaille, puisqu’il existe, dans les archives, une photo de celui-ci ci. Son expertise a aussi permis de révéler que certains objets non identifiés étaient des boucles de ceinture par exemple. Bref, la discussion avec l’archéologue fut très enrichissante pour nous tous et elle a permis de donner du sens à nos découvertes.

L’équipe en charge de la création de l’issue de secours quand à elle a été très efficace puisqu’elle a terminé sa mission avec brio. Une grande satisfaction et une grande fierté pour nous tous.

Enfin, l’équipe de désherbage a elle aussi brillé par son efficacité. Il ne reste que quelques finitions pour que la rue devant l’espace Séraphine Louis soit totalement nettoyée.

Pour conclure, la fatigue s’est faite plus pesante en ce troisième jour mais, heureusement pour nous le délicieux thé d’Ahmed était là pour nous redonner des forces. Au final il y a de quoi se féliciter, encore une bonne avancée dans nos travaux !”. Annaëlle


Retour sur la 4e journée : fouilles, nettoyage, défrichement et visiteurs venus de tous horizons

Un quatrième jour de chantier s’achève ! Au programme : fouilles, nettoyage, défrichement et visiteurs venus de tous horizons. D’une machine à coudre à d’anciens lits, la troupe chargée des fouilles archéologiques continue de faire d’incroyables découvertes. Un sentiment de fierté les motive encore plus à continuer les fouilles. Du côté de la cave, le nettoyage avance petit à petit malgré la difficulté de l’espace. Cependant, les jeunes ont fourni un gros effort tout au long de la journée. De même que nos experts du défrichement qui ont quant à eux presque achevé leur travail.

Tandis que le chantier avance à bon rythme, le donjon a eu la chance d’accueillir des visiteurs du centre socioculturel ! Ces derniers ont pu découvrir l’incroyable site du donjon, son histoire ainsi que l’exposition actuellement présenté à l’espace Séraphine Louis !

Aussi, un tout autre type de visiteurs a pénétré sur le chantier : nos amis les insectes. Ces derniers sont d’ailleurs également appelés par certains « Pokémon ». Bien qu’impressionnants ils sont néanmoins assez dociles. Les jeunes ont alors pu faire leur connaissance grâce au passionné Éric Planque.

Une journée riche en découvertes et en efforts qui s’achève avec autant de satisfaction que d’épuisement. Une bonne nuit de sommeil est donc requise avant que les jeunes ne reprennent leur travail demain !


Retour sur la 5e et la 6e journée : fouilles, nettoyage, défrichement et visiteurs venus de tous horizons

Une semaine de travaux s’achève pour nos jeunes ! En ce 5ème jour, c’est sous un ciel pluvieux et nuageux que le chantier s’est poursuivi. Une journée humide et fraîche nous a accompagnés. Tandis que certains continuaient les fouilles archéologiques et s’occupaient des découvertes, d’autres continuaient le travail dans la cave.
 
Cependant, ce temps ne nous a pas empêchés d’accueillir une dizaine de petits visiteurs. En effet, le donjon a eu la chance de recevoir un groupe de l’accueil de loisir maternelle. Le but étant de leur faire découvrir le site. Des activités ludiques en lien avec le donjon ont alors été mises en place. Elles ont permis aux enfants d’expérimenter, à leur échelle, notre travail. Cette courte matinée a ravi aussi bien les enfants que les jeunes du chantier, nous offrant ainsi à tous, un moment de partage intergénérationnel.
 
Cette journée fut donc riche en rencontres, en efforts et s’est achevée avec le traditionnel thé à la menthe, inaugurant ainsi un week-end bien mérité.
 
Inès
 
 
Une nouvelle semaine débute sur le chantier de Clermont ! Malgré quelques averses qui ont rendu le travail difficile, nous avons encore une fois bien avancé. Le groupe missionné pour le déblaiement de la piscine enterrée à progressé, révélant toujours plus de mystères autour de cette construction.
Au niveau du pôle de fouilles, un quatrième lit a été extrait, les restes d’un mur ont été révélés et certains d’entre nous ont référencé toutes nos trouvailles. De plus, notre équipe a eu la chance de recevoir la visite d’invités de marque : les musiciens de la balade musicale organisée à Clermont ce lundi soir. Ainsi qu’un autre groupe, tout aussi prestigieux : des maternelles du centre aéré qui ont pu en apprendre plus sur notre projet et sur l’histoire du donjon. En somme, encore une bonne journée de travail !
 
Anaëlle 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *