Découvrir la faune et la flore – Ville de Clermont (Oise) – Site Officiel

Découvrir la faune et la flore

Les bois de Faÿ est l’un des plus grands espaces naturels de la ville de Clermont, dans lequel se trouve un parcours de promenade.

Au centre du bois, se trouve une table d’orientationindiquant des bornes faunes-flores à retrouver dans le bois. C’est là que vous rencontrerez Toto le Blaireau qui vous présentera le Jeu du Mot Mystère accessible par QR codeà jouer sur place.

 

La faune des bois de Faÿ

 

Le chevreuil : Il habite dans les forêts, les bois, mais aussi les prés comportant des fourrés, près des étangs et des lacs. En hiver, ils se regroupent pour former des hardes conduites par les vieilles femelles. Le mâle est solitaire à l’exception de la période de reproduction dite période de rut. Celle-ci se situe en juillet-août. Le mâle perd ses bois à l’automne. Ils repoussent au printemps. Il se nourrit d’herbes, de pousses et de fruits.

 

 

Le lapin : Les lapins vivent en groupe et creusent des terriers qui peuvent être complexes quand le terrain, ou garenne, est favorable. Ils se distinguent aussi de leurs cousins lièvres par le fait que les lapereaux naissent nus et aveugles. Le lapin ne mange que des végétaux, principalement des herbes, des racines, de jeunes pousses et de l’écorce.

 

 

Le merle noir : Gros passereau proche de la grive et dont le mâle est souvent de couleur sombre et la femelle brune. Il appartient à la famille des turdidés. Comme tous les  turdidés, il recherche sa nourriture au sol : escargots, vers, scarabées. Il est important pour l’accueillir en hiver de laisser au sol quelques feuilles mortes. Il est l’un des premiers chanteurs du matin dans nos jardins. C’est la femelle qui construit le nid, le mâle peut l’aider à collecter les matériaux.

 

 


Le pic vert :
 Oiseau au bec fin et allongé, ayant la particularité de picorer l’écorce des arbres pour chercher sa nourriture. Cet oiseau se nourrit principalement d’insectes et de larves. La saison de reproduction a lieu de début avril à juin, mais les cris sont entendus dès le mois de décembre. Au printemps, quelques parades peuvent être observées. Les deux partenaires effectuent des poursuites aériennes. Le mâle nourrit la femelle pendant cette période et surtout avant les accouplements.

 

La flore des bois de Faÿ

 

Le tilleul :Arbre utilisé pour son bois et pour ses fleurs, dont on fait des tisanes. Il aime la lumière et accepte les sols calcaires, en atmosphère humide. Son écorce est lisse, gris clair (jeune arbre), puis se fissure en formant des bosses (arbre âgé). Ses feuilles ont des reflets argentés et sa ramure est dense. Ses fruits sont de petites boules munis d’ailes qui facilite leur dissémination par le vent. Ses fleurs sont disposées en grappes pendantes, avec une longue bractée vert pâle. En phytothérapie, il peut par exemple avoir un effet amincissant et hypoglycémiant.

 

 

Le chêne :Le chêne est le plus dur et le plus durable des bois européens. Il est également très dense et lourd et résiste bien dans l’eau. Il préfère les terres abandonnées et les sols profonds, frais et bien alimentés en eau. Ses feuilles sont luisantes et vertes foncées sur le dessus et blanchâtres sur le dessous et ont un bord lobé. Son écorce est lisse et claire chez l’arbre jeune. Elle devient foncée chez l’adulte et se creuse de profonds sillons longitudinaux. Ses fruits (les glands) sont insérés dans une cupule garnie d’écailles. Ils tombent d’eux même quand il sont mûrs, en septembre. Le chêne fructifie tard (à 50 ans).

 

L’aubépine Ce petit arbre épineux se caractérise par des fruits rouges charnus contenant des pépins (graines) et par des fleurs blanches en petits bouquets. Il présente un tronc court et une silhouette arrondie. L’aubépine préfère l’ensoleillement et colonise les terrains abandonnés, même calcaires. Ses fruits attirent les fauvettes, les grives et les merles. Vous pouvez en revanche les récolter, à partir de la fin du mois d’août, pour réaliser des gelées ou confitures originales.

 

 

 

L’ail des ourses : C’est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches. Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur caractéristique d’ail. C’est une plante sociale qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux. Ses feuilles vert clair, brillantes, ressemblent à celles du muguet. Lancéolées, longuement pétiolées, elles sortent de terre en avril. Sa tige florale est arrondie et anguleuse d’un coté et aplatie de l’autre.  L’une de ses vertus médicinale est de lutter contre la grippe et contre certaines pathologies virales ou les pathologies du foie.

 

 

Applications pour en savoir plus