Cérémonie d’hommage à l’aviateur américain Leonard Bergeron sauvé par la Résistance clermontoise, jeudi 4 mai 2017 – Site officiel de la ville de Clermont (Oise)

Cérémonie d’hommage à l’aviateur américain Leonard Bergeron sauvé par la Résistance clermontoise, jeudi 4 mai 2017

Cérémonie d’hommage à l’aviateur américain Leonard Bergeron sauvé par la Résistance clermontois – Clermont (Oise) le jeudi 4 mai 2017, salle des Gardes de l’Hôtel de Ville.

Le Sgt Leonard F. Bergeron était mitrailleur à bord d’une Forteresse volante de l’US Army Air Force qui a été abattue le 11 février 1944 au retour d’une mission de bombardement sur Francfort. L’appareil s’est écrasé sur le territoire de la commune de Campremy.

Sur les 10 membres de l’équipage, 6 ont été recueillis par la population de notre région, 3 ont été fait prisonniers et un a perdu la vie (son corps ne fut jamais retrouvé).

Parmi les six aviateurs recueillis se trouvait le Sgt Bergeron. Il a atterri aux environs de Litz en compagnie de deux de ses équipiers.

Ils se sont regroupés puis ont été secourus par des ouvriers agricoles qui les ont cachés dans une grange de la ferme du hameau de Wariville.

Mr Pierre Pouly, entrepreneur de battage, travaillait ce jour-là, avec ses ouvriers à la ferme de Wariville.
Dans la soirée, mêlés à ses ouvriers, Leonard Bergeron et ses deux équipiers ont été emmenés par Pierre Pouly, chez lui, à Gicourt.

Le Dr Roger Bouchard (maire de Clermont à l’époque et ami de Pierre Pouly) est ensuite venu prendre en charge les trois aviateurs à bord de sa voiture et les a emmenés à Clermont chez Odette Sauvage et Gaston Legrand en prenant soin d’éviter les barrages allemands.

Ces trois aviateurs sont restés cachés Chez Odette Sauvage et Gaston Legrand pendant une semaine environ.
Pendant ce temps, le pilote Di Betta et le copilote Wolf furent hébergés à Bulles. Le Dr Gaston Redaud de Clermont les prit ensuite en charge en les hébergeant chez lui avant de les confier à la famille Fleury.
Le jour de leur départ, tous les aviateurs furent regroupés chez les Fleury avant d’être répartis dans différentes familles dans les secteurs de Creil et Chantilly.

Le destin du copilote Wolf et du Sgt Bergeron fut ensuite lié. Ils poursuivirent leur évasion ensemble en séjournant à Creil, Montataire, Levallois-Perret, pris en charge par le réseau d’évasion Shelburn. Ils furent convoyés jusqu’en Bretagne et embarquèrent, avec d’autres aviateurs évadés, à destination de l’Angleterre. Cette opération nocturne, nom de code “Bonaparte IV” se déroula dans la nuit du 19 au 20 mars 1944, soit moins de 40 jours après la chute de leur appareil.

Le 4 mai prochain nous recevrons donc Dennis, Donald et Stephen (les trois fils du Sgt Bergeron) accompagnés de leurs épouses. Ils arriveront du Connecticut et de Floride. Ils sont dors et déjà très ravis de nous rendre visite sur les lieux où fut caché leur père. Celui-ci avait gardé des contacts après la guerre et éprouvait une grande reconnaissance envers les familles françaises qui lui sauvèrent la vie, notamment avec les Legrand-Sauvage. Odette et Gaston étaient même allés lui rendre visite en juillet 1976 aux Etats-Unis.

Lors de leur visite, cette famille américaine aura l’honneur de rencontrer des membres des familles Pouly, Bouchard et Legrand-Sauvage.

Jean Pierre Pouly, fils de Pierre Pouly, effectuera tout spécialement le voyage depuis le département du Gard où il réside.

La famille Bouchard sera représentée par l’une de ses filles, des petits-enfants et arrières-petits-enfants. Le Dr Bouchard échappa de peu à l’arrestation peu de temps après le sauvetage des aviateurs. Il dut fuir la ville et se réfugia en région parisienne jusqu’à la fin de la guerre.

La famille Legrand-Sauvage sera représentée par Jean-Marc Sauvage, le petit-fils d’Odette.

La journée du 4 mai a été consacrée à la visite du lieu du crash, de la ferme de Warivillle, de la maison où Bergeron et ses deux équipiers furent hébergés à Gicourt, puis des domiciles du Dr Bouchard, des Legrand-Sauvage et des Fleury.

Cette journée s’est terminée par la réception officielle à l’Hôtel de ville organisée par la municipalité en l’honneur de cette famille américaine.